Les Reformes en matière d’amélioration du climat des affaires à Djibouti

Aujourd’hui, lundi 16 avril 2018, s’est tenue à la Chambre de Commerce de Djibouti une réunion d’information sur les nouvelles dispositions qui viennent d’être adoptées en matière d’amélioration de l’environnement des Affaires du pays. En effet, dans les efforts fournis pour atteindre les objectifs de développement, le gouvernement a mis en place une série de réformes pour renforcer le potentiel du secteur privé à contribuer à l’économie du pays. En outre, miser sur la participation du secteur privé en tant que moteur économique s’inscrit dans la mise en œuvre de la planification stratégique du pays, la Vision 2035.

Cette rencontre, coprésidée par la Chambre de Commerce de Djibouti et le Ministère auprès de la Présidence chargé des Investissements, a vu la participation du côté du secteur privé, d’une vingtaine d’opérateurs économiques, dont les Membres du Bureau, en l’occurrence le 3ème Vice-Président M. André Massida, le Trésorier Adjoint M. Abdourahman Mohamed Ismail et le 1er Secrétaire M. Said M. Deil.

Le 3ème Vice-Président de la Chambre de Commerce de Djibouti, M. André Massida, a ouvert la réunion d’information par un mot de bienvenue. Il a rappelé que le Gouvernement a mis en œuvre ces nouvelles dispositions pour renforcer le potentiel du secteur privé à contribuer à l’économie du pays.

Le Secrétaire General du Ministère en charge des Investissements, M. Abdi Ilmi Achkir a quant à lui dressé le contour de ces réformes et relevé que ces textes étaient désormais promulgués, donc en vigueur.

Ensuite, le Conseiller du Ministre de l’Economie M. Abdoulfatah Moussa et les Directeurs des différents départements concernés par ces textes ont pris la parole à tour de rôle afin de présenter chacun en ce qui le concernait ces nouvelles dispositions.

Aux termes des différentes présentations, s’est tenu, un échange de point de vue entre les chefs d’entreprises, les membres des professions libérales et les directeurs des départements ministériels concernés présents.

Au cours des discussions, l’impact positif, que ces reformes auraient sans aucun doute sur le classement de Djibouti dans le « Doing Business », a été évoqué.